Catégories
AMIANTE & SINISTRES CAS D'ÉCOLE

9/11 #01: retour vers le chaos.

Épisode #01: 20 ans après l’écroulement des 3 tours du World Trade Center, le sinistre reste présent dans les esprits, à fleur de peau pour quelques un.e.s d’entre nous.

Il faut s’attendre à un anniversaire remuant les bribes mémorielles. Les chaines de télévision ont programmé des émissions ou soirées spéciales, pour ce 20ème anniversaire*. Mais avant de revenir sur les aspects spécifiques qui nous intéressent ici, à savoir les “données technologiques” du triple écroulement, rappelons-nous le contexte, international et local.

(°) www.coulisses-tv.fr

Afghanistan : comment l’Occident s’y est toujours cassé les dents (1)

Le retrait des troupes américaines est programmé, 20 ans après le débarquement consécutif à la journée du 11 septembre 2001.

Dans son dossier sur la situation en Afghanistan, le site d’information MEDIAPART propose plusieurs articles conceptualisant la situation d”aout 2021. Extraits:

La sidération est patente face à un tel chaos : défaite fatidique, retraite expéditive. Le fiasco américain de Kaboul rappelle à l’univers le précédent de Saigon, en 1975. Mais en France, où la mémoire de 1940 plane douloureusement, la débâcle afghane s’inscrit, en ces temps de vaccination, comme la piqûre de rappel d’un autre effondrement inconcevable. C’était si peu de temps après un 14-Juillet 1939 aussi galvanisant – la IIIe République célébrait alors le 150e anniversaire de la Révolution française – qu’imposant : 30 000 hommes, 3 500 chevaux, 600 véhicules, 120 pièces d’artillerie, 350 automitrailleuses et chars avaient descendu les Champs-Élysées, survolés par 350 avions français et britanniques.

(1) Afghanistan: comment l’Occident s’y est toujours cassé les dents

Mais il faut également ne pas oublier la situation internationale existante en 2001. Ce qui nous sera rappelé par un documentaire (2) programmée samedi 11 septembre 2021 en seconde partie de soirée:

11 septembre, l’avertissement du commandant Massoud.
Le 9 septembre 2001, Ahmad Chah Massoud, que l’on surnomme « le lion du Pandjchir », célèbre héros de la résistance afghane, est assassiné par deux membres d’Al-Quaïda se présentant comme des journalistes. Ce tragique événement est vite mis de côté, car un autre attentat restera gravé dans les mémoires : le 11 septembre 2001, à New York. Ces deux attentats sont commandités par le même terroriste : Oussama ben Laden. Un homme avait pourtant prédit que l’Amérique serait touchée. Du haut de ses montagnes afghanes, le commandant Massoud savait ce que préparait son célèbre adversaire. C’est à Strasbourg, au Parlement européen et à Paris que le commandant Massoud était venu demander de l’aide afin d’empêcher la progression des talibans. Il a tenté de faire entendre sa voix, en vain. Ni l’Europe ni les États-Unis ne l’ont écouté.

(2) 11 septembre, l’avertissement du commandant Massoud – France 3 – 22h40

9/11 made in USA: une marque indélébile

Coté USA, trois informations sont à poser avant d’introduire le débat sur les causes de l’effondrement de chacune des tours.

  1. les rapports officiels sont publiés
  2. le mémorial GROUND ZERO est ouvert au public
  3. le procès des responsables désignés des attentats n’a pas pu se tenir.

1 – Les Rapports Officiels

Couverture du rapport

Le rapport final de la commission nationale sur les attaques terroristes contre les États-Unis est le rapport officiel sur les attentats du 11 septembre 2001. Il a été préparé sur demande du président des États-Unis et du Congrès des États-Unis. Il peut être acheté ou téléchargé librement.
Le rapport a été publié le 22 juillet 2004 après qu’un prolongement de 60 jours eut été accordé.

Le Rapport fait l’objet de traduction en français (cf ici)

Selon l’article de wikipedia “Le rapport de 585 pages format A4, dont 157 pages d’annexes se découpe en treize chapitres qui revient sur la chronologie précise des événements, les opérations de secours, la façon dont la journée du 11 septembre a été vécue à la Maison Blanche, par les forces armées, l’administration et les services de renseignements américains (…)
Pour ce qui est de l’effondrement des tours du WTC, elle conclut qu’il est dû aux dommages causés par les avions aux protections thermiques des poutres du pourtour des immeubles supposés porter l’essentiel de la charge.

L’article de wikipedia poursuit: “Contrairement à l’habitude acquise dans les rapports gouvernementaux américains traitant de la sécurité nationale, on n’y trouve aucune liste des thèmes non traités et des problématiques laissées de côté“. Parmi les thèmes appartenant aux évènements du 11 septembre qui ne sont pas abordés, l’article cite : “l’effondrement total de la tour WTC7 du World Trade Center“. Ce qui attirera notre attention.

11 septembre 2001 : le WTC-7, Danny Jowenko et l’hypothèse maudite
Le WTC 7, rescapé de l’effondrement des deux tours jumelles

L’effondrement du WTC N°7 l’après-midi du 11 septembre 2001, 7 heures après la chute des Tours Jumelles, est un des arguments clefs de la contestation de la version officielle des attentats. La preuve pour les sceptiques d’une opération sous faux pavillon

Selon le NIST, (Institut de normalisation américain dépendant du ministère du commerce) et les croyants, cette tour de 47 étages serait le 1er gratte-ciel de l’histoire détruit par le feu, l’institut revendiquant la découverte d’un ” authentique nouveau type d’effondrement”.

Demeure l’hypothèse maudite d’une démolition contrôlée préparée et réalisée le 11/09/2001, une possibilité crédible aux yeux d’un plus grands spécialistes européens des démolitions contrôlées Danny Jowenko*.

*Source AgoraVox (par kropotkine samedi 28 mars 2009

De son coté, le site Le Moniteur titrera en 2008, après la publication du rapport complémentaire sur le WTC 7: “Fin des doutes sur l’effondrement du bâtiment N.7 du World Trade Center le 11 septembre 2001“. Le journaliste Adrien POUTHIER fera sienne les conclusions formulées par l’AFP: “Le N.7, explique le rapport, a été soumis à des feux successifs qui ont ravagé près de 10 de ses étages pendant sept heures d’affilée, et les extincteurs à eau n’ont pas fonctionné, ce qui a provoqué la fusion de structures portantes centrales et l’effondrement. Les témoignages vidéo et photographiques que nous avons analysés ainsi que les simulations détaillées réalisées sur nos ordinateurs montrent qu’aucun explosif ni carburant n’a joué de rôle dans l’effondrement du bâtiment N.7

Toutefois, cette explication se convint toujours pas les “Architectes & Ingénieurs pour la Vérité sur le 11-Septembre” (AE911Truth) qui publient le 25 Mars 2020 une nouvelle étude. “Selon le rapport final anticipé, publié ce jour par des chercheurs de l’Université d’Alaska à Fairbanks (UAF), la destruction du World Trade Center Building 7 (WTC7), un immeuble de New York de 47 étages, dans l’après-midi du 11 septembre 2001, n’est pas la conséquence d’incendies.”

De facto, la théorie justifiant l’auto-écroulement des WTC 1 & 2 se trouve ébranlée… On y reviendra.

2 – GROUND ZERO est ouvert à la mémoire.

https://newyorkmonamour.fr/ground-zero-memorial-new-york/

Situé dans le quartier de Lower Manhattan, au sud ouest de Manhattan, Ground Zero est un terrain de plus de 6 hectares. C’est là que se trouvaient les tours jumelles, détruites lors des attentats du 11 Septembre 2001. Et c’est là que s’érigent désormais le One World Trade Center et le Four World Trade Center, nouvelles tours dont vous avez sans doute entendu parler, inaugurées en 2014.
En plus de cela, le lieu détient également un mémorial et un musée, tous deux dédiés au 11 Septembre. Puis, certains autres bâtiments sont encore en construction. C’est notamment le cas du World Trade Center Performing Art Center, un centre qui sera dédié à l’art
“.

Procès de l’attentat du 9/11: l’éternel report.

Document plaidoyer accessible sur Arte.tv

Le 30/08/2019, le Figaro annonçait: “Le procès des cinq hommes accusés d’avoir planifié les attentats du 11-Septembre, dont le cerveau auto-proclamé de l’attaque Khaled Cheikh Mohammed, devrait s’ouvrir en janvier 2021 sur la base militaire américaine de Guantanamo, rapporte vendredi le New York Times.”

Près de 20 ans après les attentats du 11 septembre 2001, les cinq cerveaux présumés des attaques n’ont toujours pas été jugés. Alors que les familles des victimes réclament justice, le système judiciaire américain semble avoir bien du mal avec cette procédure. Le début du procès, prévu pour le 11 janvier 2021, a une nouvelle fois été repoussé, cette fois en raison de la pandémie de coronavirus.

ARTE pose la question via un mini documentaire : pourquoi les commanditaires présumés des attentats terroristes ne sont-ils pas jugés ? Disponible 24 mois sur Arte.tv : du 11/01/2021 au 13/01/2023

Avertissement: Dans l’attente de l’article/forum abordant les questions qui se posent encore, au moins aux techniciens de la construction qui doutent de la version “château de carte” proposée par les autorités, sans preuves avancées, placées sous le sceau “secret défense”, le lecteur pourra prendre connaissance de mon premier article publié sur mon site perso >> <<

A suivre: Épisode #02: Les préludes de l’ébranlement des certitudes.